LARIGAUDIE Guy de

LARIGAUDIE Guy de

Guy de Larigaudie, le routier scout de France, est né à Paris en janvier 1908 et mort pour la France, tombé au champ d'honneur le 11 mai 1940 à Musson en Belgique. Un moment attiré par la prêtrise, il passe un an au séminaire d'Issy les Moulineaux mais en ressort en 1927, affaibli par des problèmes de santé qui vont s'améliorer peu à peu durant des séjours à la montagne. Il effectue son service militaire en 1930 à Verdun au 6e Régiment de Cuirassiers. Il songe à la carrière militaire mais est démobilisé et se retrouve sans travail en 1931. A partir de 1933, il collabore à la revue Le Scout de France, publie de nombreux textes et voyage. Cest en 1937 qu'il effectue avec Roger Drapier au volant d'une Ford 19 CV baptisée Jeannette la traversée Paris-Saïgon, reliant ainsi pour la première fois en auto les deux villes séparées de 70 000 km. A la déclaration de la guerre, il rejoint le 11e régiment de cuirassiers et sur sa demande est affecté à un groupe de reconnaissance à cheval. C'est le 11 mai 1940, lors d’un combat rapproché avec les armées allemandes dans un bois près de Musson, en Belgique près de la frontière française que Guy de Larigaudie tombe, mortellement frappé. « Ma Sœur, Me voici maintenant au baroud. Peut-être n’en reviendrais-je pas. J’avais de beaux rêves et de beaux projets, mais, n'était la peine immense que cela va faire à ma pauvre maman et aux miens, j’exulte de joie. J’avais tellement la nostalgie du Ciel et voilà que la porte va bientôt s’ouvrir. Le sacrifice de ma vie n’est même pas un sacrifice, tant mon désir du Ciel et de la possession de Dieu est vaste. J’avais rêvé de devenir un saint et d’être un modèle pour les louveteaux, les scouts et les routiers. L’ambition était peut-être trop grande pour ma taille, mais c'était mon rêve. ... Il n'est plus maintenant que de courir joyeusement ma dernière aventure ».